Les Cabanettes : retour dans les 60′

(article non sponsorisé)

Nous avons eu un gros coup de coeur pour Arles lors d’un week-end à 2 l’année dernière pour voir in-extremis l’exposition sur Jean Prouvé.
Cette année nous ne voulions pas louper Les Rencontres d’Arles. Rien de mieux pour démarrer l’été en famille, dans la douce ville d’Arles. C’est un rendez-vous immanquable pour les amoureux, les amateurs ou les pros de la photo. Le programme est impressionnant, les expos toutes passionnantes et on ne peut que vous recommander une escapade arlésienne.

01

arles1

Comment j’ai trouvé LA bonne adresse !

Les hasards des hashtags et des recherches sur internet m’ont fait découvrir l’hôtel des Cabanettes. Immédiatement, je replonge dans notre voyage californien et notre séjour à Palm Springs (il y a 3 ans déjà !) et sans chercher plus loin (ou plus près d’Arles) je réserve 2 chambres pour 5 dans cet hôtel aux airs de motel. Cet établissement est situé à 15 mn d’Arles en voiture, et sa piscine me parait idéale pour se délasser après les kilomètres à pieds qu’on aura imposés aux enfants la journée !

P1230479P1230501 P1230502 P1230104 P1230110 P1230129 P1230156
P1230428 P1230429
Notre arrivée aux Cabanettes est saisissante : l’établissement est encore plus beau qu’en photos, dans un état impeccable et sans aucune transformation depuis sa construction.  On a discuté avec les gérants actuels, on a lu des tas de choses sur les fondateurs de l’hôtel, sur l’architecte Armand Pellier, sur les Cabanettes et la Camargue, et on comprend vite que ce petit bijou a une histoire fabuleuse qui lui a permis de traverser les décennies vaillamment.

P1230086 P1230088

Les  Cabanettes, une histoire de rencontre

Les Cabanettes, c’est l’histoire de la rencontre de Louise et Marc Berc, visionnaires sur le type d’établissement hôtelier qu’ils souhaitaient créer, avec  Armand Pellier, un architecte aux influences modernistes appuyées. La première phase de l’hôtel est construite entre 1965 et 1967, pendant les 30 glorieuses et le développement du tourisme. Entre 1976 et 1978, la seconde phase est construite, toujours par Armand Pellier, doublant la capacité d’accueil. Suzette, la fille de Louise et Marc, et son époux rejoignent les Cabanettes et poursuivent l’aventure hôtelière jusqu’en juillet 2019.

P1230440 P1230415 P1230450 P1230462

P1230472

Armand Pellier, l’architecte

Armand Pellier (1910-1989) est un sculpteur, tailleur de pierre, carrier et architecte français, amoureux de la Camargue et du Gard. Sa formation de sculpteur aux Beaux-Arts et sa fascination pour les constructions aux tracés régulateurs issues du nombre d’or donnent à ses créations architecturales une force et une présence intenses : travail sur le volume, sur les rapports d’échelles et sur l’intégration dans un contexte donné. L’architecture d’Armand Pellier interagit avec le site et on pense évidemment à Frank Lloyd Wright ou Richard Neutra, et aux réalisations californiennes de l’Entre-deux-guerres.

P1230185

P1230426

P1230418 P1230420

Aux Cabanettes, il a un terrain de jeu favorable à sa créativité et travaille avec des matériaux locaux. C’est un ensemble entier qu’il conçoit : volumes, décoration, espaces extérieurs, tout passe par l’imagination d’Armand Pellier. Les pièces à vivre sont largement ouvertes sur l’extérieur, gommant la limite intérieur/extérieur. Les chambres sont accessibles par un couloir/coursive peu éclairé signifiant l’entrée dans les espaces de l’intimité.
Une  cheminée en pierre du Pont-du-Gard occupe une position centrale dans la pièce à vivre : un véritable invitation à se retrouver autour.La composition globale inclue les espaces extérieurs : la piscine est un élément central dans la composition et fait complètement partie de la structure architecturale de l’ensemble.

les cabanettes

Gaëlle et Aaron, la continuité

Les cabanettes
Depuis juillet 2019, c’est Gaëlle et Aaron qui sont aux commandes des Cabanettes. Après avoir travaillé des années dans le milieu hôtelier à New-York, puis dans leur hôtel de Draguignan, ils ont eu le coup de foudre pour cet établissement à reprendre, et on les comprend !

En conservant le cachet et l’esprit des Cabanettes, ils ont pour objectif de maintenir l’offre proposée tout en la diversifiant, de moderniser la literie, apporter quelques modifications pour le confort des hôtes. Ils réfléchissent aux espaces extérieurs à mettre en valeur, ils ont des idées à foison, et on peut leur faire confiance pour donner un nouveau souffle aux Cabanettes !

Notre expérience aux Cabanettes

Nous avons réservé 2 chambres en demandant à ajouter un lit supplémentaire dans une des 2 chambres, et c’était parfait. Nous avons adoré l’esprit Motel américain de cet hôtel. En arrivant le vendredi soir, nous avions la piscine pour nous, pour le plus grand plaisir des enfants. Tout était impeccable : de l’accueil à notre arrivée au confort des chambres.

lescabanettes P1230078 P1230082 P1230084

Nous avons passé un superbe week-end en famille à Arles, et les Cabanettes a grandement participé à cette réussite. Le fait de vivre (ou en tous cas d’expérimenter pour une nuit ou 2) dans les architectures qui nous font vibrer est un tel bonheur : ce ne sont plus seulement des théories, des oeuvres d’architectes ou des photos que nous admirons, ça devient une véritable expérience et c’est fascinant.

feuille-de-route1

Hôtel les Cabanettes  > le site
RD 572
13200 Saliers

J’ai quelques petites idées pour d’autres escapades liant visites et architectures iconiques, à suivre … !

partager ce billetShare on Facebook
Facebook
Pin on Pinterest
Pinterest
Tweet about this on Twitter
Twitter

7 pensées sur “Les Cabanettes : retour dans les 60′”

  1. Merci pour ce superbe article qui donne envie d’aller dans ce magnifique hôtel…
    Adresse idéale pour Arles, en effet.!!

  2. Nous avons séjourné 2 nuits aux cabanettes grâce vous et nous sommes ravis d’avoir connu ce bel endroit. Merci encore pour ce partage. Nous avions déjà visité le familistère de Guise après avoir lu votre article et avions été séduit.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.