Bridgewater

Je l’ai commencé en plein mois d’août, je me disais que c’était trop bien, ça avançait super bien (pas fan du point mousse pourtant : j’aime son rendu mais pas trop le tricoter!). Que du point mousse, en augmentant de chaque côté puis en diminuant pour avoir un grand carré.
Ensuite, la partie dentelle, relevée autour du grand carré, c’est chouette à tricoter et on commence à imaginer le travail que ça représentera, vu le nombre de mailles qu’on obtiendra … juste 768 petites mailles de rien du tout!
mais c’était sans compter sur la dernière partie de dentelle : la bordure. C’est bien simple je n’ai jamais réussi à retenir le motif de 13 m et 8 rangs qui se raccroche au fur et à mesure au contour. Ah si, peut être sur les 10 derniers rangs, sachant donc que ce motif sera répété 192 fois, soit 1536 rangs de 13 m, oh my god j’en ai encore la tête pleine! Jared, c’est quand même du défi permanent!
Certaines l’ont tricoté à la vitesse de l’éclair (hein, Nadia), d’autres n’en parlent plus (qui se reconnaitra?), et avec Marie, on était bien en phase sur ce coup là…
Bref, commencé en août, j’avais prévu de l’offrir à ma maman pour Noël, avec une telle marge, aucun risque de ne pas le finir à temps! Il faut croire que je m’y suis prise comme une quiche, car le 25 décembre, elle a reçu un tricot en cours, mais presque fini puisque le 26 décembre au soir, elle pouvait le porter fièrement, ouf, honneur sauvé.

bridgewater de Jared
environ 400g (!) d’alpaga Nautilus la Droguerie, tricoté en 3,5

partager ce billetShare on FacebookPin on PinterestTweet about this on Twitter

63 pensées sur “Bridgewater”

  1. C’est vraiment superbe! Et quel travail, mais pour un rendu qui en vaut la peine!
    Moi, qui ai du mal à tricoter des brassières dans les temps pour mon bébé, je suis admirative…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *