Matisse, le laboratoire intérieur

p1090652

L’affiche épurée de l’expo m’intriguait : j’avais hâte de découvrir l’expo « Matisse, le Laboratoire Intérieur » au Musée des Beaux Arts de Lyon. Pour moi (avant l’expo) Matisse était quasiment synonyme de couleurs flamboyantes, traits vifs et lumineux de couleurs fauves.
Alors en fait, Matisse, c’est bien plus que ça !

p1090654

Matisse commence sa carrière professionnelle en étant clerc de notaire. C’est lors de sa convalescence suite à une crise d’appendicite qu’il découvre la peinture. Il part se former à Paris dans les années 1890 et travaille sa technique grâce à la copie des maitres anciens. Mêlant techniques traditionnelles et influences de ses contemporains, Matisse ne cesse de travailler et d’élaborer son propre langage pictural. Matisse pratique un entrainement quotidien des différents outils et supports, comme une sorte de « Laboratoire Intérieur ». Dessin, peinture, gravure, sculpture, tout est expérimenté, pratiqué et mis en relation, chaque technique faisant écho à une autre.
C’est ce qui est montré tout au long de cette expo, en 14 séquences à la fois thématiques et chronologiques.

La vraie chance a été d’avoir une visite guidée par Romain, intarissable sur l’art de Matisse et l’exposant d’une façon absolument passionnante et claire, tant pour les adultes que pour les enfants, mettant en relation la vie du peintre, sa technique, ses intentions et ses relations au milieu artistique de l’époque.

p1090661 p1090667 Tout prend un sens différent quand est mis en lumière le travail sur le trait de Matisse selon les outils (encre, crayon…), sur sa recherche sur la couleur et le travail du volume.

p1090668 p1090669 p1090671

« nature morte à la statuette » 1908

p1090675 p1090676 p1090682 p1090684« mademoiselle Yvonne Landsberg » 1914

p1090686

« portrait de Greta Prozor » 1916

p1090690 p1090692 J’ai été fascinée par la section 10 : « La blouse romaine ». On découvre ici l’intérêt que portait Matisse au textile. Son trait et la couleur l’exprime dans ses tableaux, le détail d’une étoffe prenant parfois le pas sur le reste.

p1090697 p1090698

« nature morte à la dormeuse » 1940

La section 11 m’a fait découvrir le travail prolifique du peintre en matière d’études et croquis : « Cinématographie. Thèmes et variations ». Il parle lui-même de sa pratique : « une cinématographie des sentiments ».

p1090702

« Femme assise dans un fauteuil » 1942

p1090705 p1090706 p1090710 p1090711En fin d’expo on découvre également ses liens avec le Musée des Beaux Arts de Lyon.
Pour en savoir plus sur la démarche artistique de Matisse et son parcours, filez voir l’expo, c’est jusqu’au 6 mars 2017 à Lyon ! L’expo est très abordable avec les enfants, il y a même un petit livret conçu spécialement pour eux !
Je remercie chaleureusement le Musée des Beaux Arts de Lyon pour la visite privilégiée et passionnante.

partager ce billetShare on FacebookPin on PinterestTweet about this on Twitter

1 pensée sur “Matisse, le laboratoire intérieur”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *