Le Havre #3 : Une ville qui a 500 ans et 50 ans…

Le Havre fête en 2017 ses 500 ans, et le coup d’envoi des festivités a été donné ce samedi 27 mai… Voilà qui nous donne envie d’y retourner (le séjour est déjà réservé en juillet, on vous racontera !), et en attendant on se replonge encore une fois dans nos photos de l’été dernier…

Lors de notre grande balade urbaine en famille au Havre, nous avons parcouru avec bonheur la ville de long en large, de haut en bas, nous nous y sommes sentis bien… Chacun de nous cinq y a trouvé son compte et a apprécié l’ambiance, la lumière, l’animation et les charmes d’une ville paradoxale…

Cette ville est paradoxale parce qu’elle est composée d’homogénéité et de diversité, de patrimoine et de modernité, de grisaille et de couleurs, de béton et d’horizon, de mer et de verdure… C’est une ville doublement jeune : elle n’a que 500 ans (sa fondation comme port national par François 1er date de 1517), et  la reconstruction intégrale de son centre-ville a été achevée il y a une cinquantaine d’années.

Capture d’écran 2017-05-11 à 22.22.01
P1070450bLe Havre a été dessiné par Auguste Perret pour accueillir le monde entier, comme une vitrine et une porte d’entrée grandiose sur la France et sur l’Europe. En effet, avant l’avènement du transport aérien, le port du Havre accueillait chaque année des centaines de milliers de passagers voyageant sur les grands navires transatlantiques. Il reçoit aujourd’hui toujours la visite de quelques-uns de ces paquebots, mais le trafic le plus important est celui des gigantesques porte-conteneurs. Il est fascinant d’observer le passage de ces géants des mers depuis le centre-ville ou la plage…

P1070387

Nous avons aimé déambuler dans les espaces piétonniers et les grandes places du centre-ville, où il est agréable de faire une pause en jouant dans les fontaines et les squares, ou à la terrasse d’un café.

Capture d’écran 2017-05-11 à 22.30.49

P1070453

Puis, parce que nous adorons les points de vue et les panoramas, nous avons voulu prendre de la hauteur. Le funiculaire étant alors hors service pour sa maintenance annuelle, nous avons vaillamment grimpé les escaliers qui suivent son trajet, récompensés au fur et à mesure de cette ascension par de nouvelles perspectives sur la ville et le port…

P1070394

Nous avons alors gagné les Jardins Suspendus, aménagés depuis 2008 dans l’ancien fort de Ste Adresse, et dont les bastions offrent des vues exceptionnelles sur la mer et sur la ville.

P1070396

On embarque en fait pour un fabuleux voyage. Les jardins ont obtenus le label « Jardin Remarquable ». La découverte est progressive. Après avoir franchi les douves et traversé les remparts, on accède à la partie basse, qui comporte notamment les serres de collection : ambiances tropicales, désertiques et humides.

Capture d’écran 2017-05-11 à 22.31.58P1070401P1070422P1070438P1070434P1070431P1070425P1070441

Sur les remparts et les bastions, la promenade traverse plusieurs jardins qui évoquent les continents lointains et présentent des plantes rapportées par les botanistes voyageurs : jardin d’Amérique du Nord, jardin d’Asie de l’Est, jardin austral, jardin des explorateurs contemporains. Les points de vue sont à la hauteur de nos espérances !

P1070411Nous redescendons ensuite vers le littoral, et nous suivons la plage, qui est un véritable lieu de vie et de loisirs variés : jardins créés par le paysagiste Alexandre Chemetoff, station balnéaire, expositions, espaces sportifs, friterie et restaurants, skate park, grande roue…

P1070447P1070232Les différentes ports offrent des ambiances variées, toujours photogéniques.

P1070262

A l’interface de la ville et du port, le jardin fluvial agrémente le quartier de l’Eure en cours de mutation, dans une ambiance spontanée et industrielle.

P1070265Nous avons terminé notre journée de promenade par une belle halte dans un lieu exceptionnel en plein centre : le restaurant Les enfants sages, une ancienne école dans un grand jardin.

Capture d’écran 2017-05-11 à 22.30.30

P1070536P1070533P1070524P1070526IMG_4587

Quand on découvre un lieu coup-de-coeur comme Le Havre, on se dit souvent qu’on y reviendra vite, mais cette fois on va concrétiser rapidement : la suite en juillet 2017 !

 

partager ce billetShare on FacebookPin on PinterestTweet about this on Twitter

5 pensées sur “Le Havre #3 : Une ville qui a 500 ans et 50 ans…”

  1. et bin cela va etre grande fete lala..tout un age !….et de bien belles photos…ce jardin est superbe comme tout..oh la photo des tableaux avec toi….jolieee

  2. Merci de nous avoir donné l’envie d’aller faire un tour au Havre ! (J’ai découvert votre blog par hasard sur le web en cherchant des infos sur le Familistère de Guise… et nous habitons en région parisienne)
    Un week-end sous la pluie entre amis début mai en suivant vos traces : l’hôtel Ibis Style, l’appartement d’Auguste Perret, l’église St Joseph… Génial !
    Puis une journée sous le soleil avec mes 3 enfants à l’Ascension alors que tout le monde se pressait à Deauville et Honfleur… Hélas 2 jours avant l’ouverture des festivité du 500ème anniversaire. Mais nous avons quand même vu la structure de containers colorés de Vincent Ganivet et le tourbillons rouge dans le clocher de St Joseph.
    Jean Blaise, directeur artistique de « Un été au Havre 2017 » disait la semaine dernière sur France Inter : « Le Havre est une ville extraordinaire (…) mais personne ne le sait »
    Grâce à vous nous le savons et je tenais à vous en remercier.
    Bien cordialement

  3. J’étais loin d’imaginer que la ville du Havre abritait autant de richesses! Tu me donnes envie d’aller découvrir ça! Comme quoi il faut toujours aller voir ailleurs ;-)
    bises

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *