Palm Springs (back to the 50′)

couv carréeAprès Los Angeles, direction plein Est !
Palm Springs est un oasis au milieu du désert, villégiature du tout Hollywood des années 50. Et notre maison pour les 3 jours que nous y avons passés est un oasis dans l’oasis…
Il s’agit d’un pavillon de la résidence Racquet Club Garden Villas, conçue en 1950 par l’architecte William Cody et le paysagiste Philip A. Shipley à la manière d’un ensemble de cabanes disséminées autour d’une palmeraie et d’une rivière exotique. Dans ce magnifique jardin nous avons pu admirer bon nombre de colibris aux couleurs éclatantes…

DSC_9097

Notre villa, très agréable, était entièrement rénovée et décorée dans le respect du style moderniste des années 50…

P1040912 P1040915 On dit que Frank Sinatra s’est baigné dans la piscine de la résidence Racquet Club Garden Villas…

P1040922 P1040928 P1050033Construite en plein désert, la ville de Palm Springs c’est avant tout la plus incroyable collection d’architecture moderniste au monde. Inspiré par le mouvement moderne européen des années 1920, le style moderniste californien est saisissant par la rigueur et la sobriété de ses lignes, la générosité et la simplicité de ses volumes et de ses vastes baies vitrées ouvertes sur le paysage.
Les principaux architectes de ce mouvement ont pour nom Emerson Stewart Williams, John Lautner, William Cody, Albert Frey, Pierre Koenig, Richard Neutra, Rudolf Schindler, Donald Wexler… Le Palm Springs Visitor Information Center, installé dans une extraordinaire ancienne station-service d’Albert Frey, propose un plan-guide qui recense les constructions les plus emblématiques de la ville.
Mais au-delà de cette liste des bâtiments incontournables, on peut sillonner sans jamais se lasser les différents quartiers pour découvrir les milliers de pavillons et hôtels relevant du modernisme, homogènes mais tous différents.

P1040892 Le Palm Springs Art Museum Architecture and Design Center, récemment installé dans une ancienne banque avec guichet drive-in, est intéressant à visiter autant pour son architecture que pour ses expositions (notamment des photos de bâtiments Bauhaus, lorsque nous y étions en avril 2016).

P1040895 P1040946 P1040959 P1040960 Cette maison ci-dessous, baptisée Honeymoon Hideaway, a appartenu à Elvis Presley :

P1040962 Les traditionnels « front yards », jardinets ouverts devant les maisons, affichent des couleurs et des végétaux qui jouent en harmonie avec le paysage aride et la lumière intense de cette région qui compte moins de 15 jours de pluie par an. Le climat y est très chaud et très sec, c’est pourquoi les trottoirs des rues commerçantes sont rafraîchis par des brumisateurs.

P1040966 P1040969 P1040970 P1040971 P1040976 P1040982 P1040983 P1050007 P1050009 P1050013 P1050015 P1050020 P1050021

P1040950 Le Ace Hotel de Palm Springs abrite une clientèle exubérante dans une ambiance festive, que ce soit au diner restaurant Kings Highway (délicieux plats au menu, notamment mexicains) ou autour de la piscine de son Swim Club…

P1040992 P1040996 P1040997 P1040998Sans titre-1 P1050005

A ne pas manquer lors d’un séjour à Palm Springs : une excursion à Mount San Jacinto State Park, accessible par le vertigineux Aerial Tramway. Sa cabine panoramique rotative offre une vue à couper le souffle, et elle gravit 2000 m en 15 minutes.
Pensez à emporter des vêtements chauds : la température au sommet est inférieure d’au moins 20°C par rapport à la vallée. En avril subsistait même de la neige dans les zones toujours ombragées, tandis qu’en ville la température était de 99°Farenheit (soit plus de 37°C) !

P1040792 P1040793 P1040800 P1040801 P1040802 Dans le Parc National du Mont San Jacinto, plusieurs parcours balisés (de durées comprises entre 1 et 3 heures) sont proposés pour atteindre les points de vue les plus spectaculaires. Il est également possible de partir pour des randonnées plus longues, mais il est obligatoire pour cela de s’enregistrer au préalable auprès des Park Rangers.

L’air est pur, les odeurs sont intenses, le soleil exacerbe les arômes et huiles essentielles des végétaux.

P1040804 P1040807 P1040818 P1040819 P1040820 P1040823 P1040826 P1040829 P1040838 P1040843 P1040844 P1040846 P1040848 P1040852 P1040859 P1040866 P1040871 P1040877 P1040883 P1040884 P1040885

Prochaine étape : Joshua Tree National Park, stay tuned !

partager ce billetShare on FacebookPin on PinterestTweet about this on Twitter

6 pensées sur “Palm Springs (back to the 50′)”

  1. Mais qu’est ce que nous avions aimé aussi Palm Springs. On en reparle sans arrêt!
    Merci pour ces sublimes photos et toutes ces bonnes adresses. C’est certain nous y retournerons un jour plus longtemps et je reviendrai à coup sur ta page!

  2. et bin didonc tout un univers…superbe..cela me rappelle la serie que je suis en ce moment « aquarius »….magnifique remontee dans le temps…superbes photos…tu donnes envie…;)

  3. Tes photos sont absolument magnifique ! Nous n’avons pas fait de halte à Palm Springs car nous avions d’autres projets mais c’est certain que cela me fait une bonne occasion de retourner en Californie !

  4. Hehe ! je suis re venue sur cette page car qd je l avais lu je m etais dit faudra bien tout note …
    On y sera dans j-5 et on pensera fort a vous ( on est 3 jours au Ace Hotel ;-) et une nuit en plein desert a Joshua Tree ;-)
    a plus pour nos impressions
    Emma

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *