Août à imprimer

Pas mécontente d’être en juillet, avec le doux espoir de souffler un peu, enfin !
Pas de répit pour les bonnes habitudes, le calendrier pour Août est disponible !

Un par enfant, un pour la famille, un dans le bureau, tout est possible…
Ca me ferait plaisir de voir comment et où vous les utilisez, n’hésitez pas à partager sur vos réseaux sociaux !

Pour imprimer Août 2016 sur un format A4, il suffit de cliquer ici :

 

aout2016

 

Rendez-vous début août 2016 pour imprimer celui de septembre !

Escapade à Albi

En pleine semaine, comme ça, je me suis échappée de mon atelier pour 2 journées à Albi.
Grâce à Marie-Laure (fondatrice de la jolie marque Le Carrousel et du Concept-store éphémère La Maison le Carrousel) et au Comité Départemental du Tourisme du Tarn, j’ai pu profiter de 2 belles journées-découverte à Albi.

couv

Au programme : visite de la ville, musée Toulouse-Lautrec, la cathédrale Sainte Cécile, le Musée de la Mode, et une petite escapade à Lautrec, cité du pastel.
La cité épiscopale d’Albi, toute en briques cuites, est construite autour de la Cathédrale Sainte Cécile et est inscrite au Patrimoine Mondial de l’Humanité par l’Unesco. On peut vraiment se balader dans Albi à pieds pour tout découvrir : les ruelles, les jolies traces du passé et les créations contemporaines comme le Grand Théâtre des Cordeliers (Architecte : Dominique Perrault) et son voile métallique qui répond à la brique environnante, les berges du Tarn, les alentours de la Cathédrale. On s’amuse à repérer les vitrines aux citations d’Henri Toulouse-Lautrec parsemées dans la ville. Continuer la lecture de « Escapade à Albi »

Los Angeles 4/4 Venice Beach

couv4

Los Angeles a depuis toujours attiré les populations, avec un essor particulièrement intense à la fin du XIXe siècle. L’industrie du cinéma a cristallisé le mythe du rêve américain et Los Angeles est devenu la mégalopole de tous les possibles.
A Los Angeles, les disparités sociales sont criantes, près de 25% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Entre les strass et les paillettes d’Hollywood, les limousines et les boutiques de luxe de Beverly Hills, les quartiers huppés de Venice Beach ou Pacific Palisades, et les quartiers d’affaires, 50 000 personnes vivent dans la rue.

Evidemment, on le savait, on n’allait pas quitter notre voiture pendant nos quelques jours à Los Angeles. Mais nous n’imaginions pas à quel point la voiture est omniprésente dans cette mégalopole aux 88 quartiers, de plus de 12000 km2 et 13 millions d’habitants ! Les transports en commun sont peu développés et les nombreuses autoroutes se croisent et sillonnent Los Angeles de part en part.
Nous avons donc testé la ville aux heures de pointe (quasiment tout le temps) et le temps perdu à chercher une place dans un parking pas trop cher ! Une fois ce constat établi, et une fois qu’on a accepté le budget essence / parking /amendes, on profite de cette ville aux 320 jours de soleil par an, à la situation géographique exceptionnelle.

Non loin de Venice Beach on a garé la voiture (yeah !) et on a déambulé sur le chouette Abbot Kinney blvd aux très belles boutiques. En prolongeant la promenade, on est allé jusqu’à Venice Canals qui nous intriguait bien en plan ! Le quartier est un oasis de calme, quadrillé de petits canaux qu’on traverse par des passerelles. On boucle la balade par Venice Beach en fin d’après-midi.
Voici le parcours, pour le détail de la balade (environ 4 km), il suffit de cliquer sur l’image :

Capture d’écran 2016-06-08 à 18.58.31

 

P1040574 P1040616 P1040612 P1040611P1040577 P1040610P1040608P1040571P1040579P1040583P1040589 P1040588 P1040593P1040599

P1040597

On quitte Los Angeles avec la ferme envie de revenir, de prolonger les découvertes, cette mégalopole mérite bien plus que 3 jours sur place pour en comprendre un peu le fonctionnement !
Mais roadtrip oblige, la route nous attend, direction Palm Springs !

Los Angeles 3/4 Eames house

couv4

Quand nous avons organisé notre road trip et l’étape à Los Angeles, la visite de la Eames house s’est tout de suite imposée. Encore des souvenirs de nos années d’études !

Entre 1945 et 1966, un programme de constructions légères et modernes a vu le jour autour de Los Angeles (36 projets sont réalisés au total dont la célèbre Case Study House n° 8 ou Eames House).
Organisé par le rédacteur en chef de la Revue Arts & Architecture, le Case Study House Program se voulait être une anticipation sur le développement économique d’après guerre par des maisons construites en série avec des matériaux basiques et bon marché.
Les architectes (Richard Neutra, Raphael Soriano, Charles & Ray Eames, Pierre Koenig, Eero Saarinen…) sollicités pour travailler sur ce programme ont laissé derrière eux de belles réalisations qui sont autant de références aujourd’hui.

Construite à Pacific Palisades, surplombant l’océan, la Eames House (maison + bureau) a été habitée par le couple Eames de sa construction (1949) jusqu’à leur mort (1978 pour Charles et 1988 pour Ray).
C’est une maison fragile et le souhait de la fondation est de la conserver telle qu’elle était dans les années 80.
Les photos de l’intérieur sont interdites et celles en extérieur sont autorisées sans zoom et à une certaine distance de la maison.
Pour avoir plus d’infos, et en voir un peu plus sur l’intérieur de la Eames House, il faut se rendre sur le site de la fondation.

Cette maison sublime est pile dans ce qu’on aime en ce moment en termes d’espaces, de constructions et de lumière. C’est certainement l’esprit cabane associé à l’architecture années 50 qui nous plaît ! Le rêve de passer quelques jours dans une telle architecture va, pour notre plus grand plaisir, se réaliser un peu plus tard dans notre road trip, stay tuned !

P1040563 P1040562 P1040554 P1040540
P1040538Dans le prochain et dernier billet sur Los Angeles, on ira se balader du côté de Venice Beach.

Los Angeles 2/4 the broad et WD Concert Hall

couverture

Ces deux architectures iconiques de Downtown L.A. méritent vraiment une visite, gratuite dans les deux cas.

The Broad, le petit dernier inauguré en septembre 2015, a été délibérément conçu par Diller Scofidio + Renfro de façon à être relativement discret dans le paysage urbain, afin de ne pas concurrencer son sculptural voisin le Walt Disney Concert Hall. Continuer la lecture de « Los Angeles 2/4 the broad et WD Concert Hall »

Un dimanche au Musée des Confluences

A chaque fois qu’on va au musée des Confluences, on en repart en se disant qu’il faudra revenir très vite ! Et il faut dire que cette fois on ne manquait pas de raisons toutes plus impérieuses les unes que les autres pour y passer un dimanche après-midi en famille : trois ateliers pour les enfants et trois expositions temporaires qu’on n’avait pas encore visitées…

Continuer la lecture de « Un dimanche au Musée des Confluences »

juillet à imprimer !

Mai a filé à toute vitesse, et on attend évidemment un peu de soleil pour juin !
Pas de répit pour les bonnes habitudes, nous voici déjà début juin, et le calendrier pour Juillet est donc disponible !

Un par enfant, un pour la famille, un dans le bureau, tout est possible…
Ca me ferait plaisir de voir comment et où vous les utilisez, n’hésitez pas à partager sur vos réseaux sociaux !

Pour imprimer Juillet 2016 sur un format A4, il suffit de cliquer ici :

 

juillet2016

 

Rendez-vous début juillet 2016 pour imprimer celui d’août !

Route 1 ou la Pacific Coast Highway

couv2 Longer cette côte pacifique mythique était un indispensable sur notre parcours, et dans ce sens (du Nord vers le Sud) afin d’être du « bon côté » de la route et de pouvoir s’arrêter facilement aux différents points de vue.

Quel enchantement !
L’océan est d’une couleur unique ici, et les contrastes avec les sombres falaises environnantes et les montagnes couvertes de forêts de séquoias, d’eucalyptus et de lauriers, sont saisissants de beauté. Les criques abruptes sont à chaque détour un nouveau point de vue sur l’eau. On avait envie de s’arrêter partout. Continuer la lecture de « Route 1 ou la Pacific Coast Highway »

Monterey et Pacific Grove

couv2A Pacific Grove, on est venu tester le cadre de vie rêvé de nos cousins. Alors on a enfourché des vélos et on a roulé sur la piste cyclable en partie aménagée sur une ancienne voie ferrée, de Pacific Grove aux anciennes usines de sardines de Monterey, décor du roman de Steinbeck « Cannery row » (rue de la Sardine).
Un mélange de paysages qui rappellent la Bretagne, de maisons à l’architecture victorienne, de contrastes saisissants de couleurs avec les fleurs si particulières de cette côte, Pacific Grove nous a envoûtés ! Continuer la lecture de « Monterey et Pacific Grove »